Signez la lettre ouverte adressée à Brian Day

Le 9 avril, une affaire judiciaire revient devant un tribunal de la Colombie-Britannique afin d’annuler l’interdiction d’offrir des soins de santé privés dans le but de faire des profits.

Cette affaire se retrouvera probablement devant la Cour suprême du Canada et elle représente une menace à tout notre système public de soins de santé.

Brian Day, PDG d’une clinique privée à but lucratif cherche à faire annuler la législation ciblant les soins de santé afin de pouvoir facturer des frais supplémentaires pour des services privés. Il veut que l’accès aux soins de santé ne soit plus fondé sur le besoin médical mais plutôt sur la capacité à payer. Vous pouvez lire davantage au sujet de cette affaire ici.

Nous avons besoin de votre aide pour protéger les soins de santé fondés sur le besoin. Signez et partagez la lettre ouverte adressée à Brian Day ici.

Lettre ouverte adressée à Brian Day

Monsieur Brian Day, PDG,

Avec la reprise de la poursuite intentée contre le gouvernement de la Colombie-Britannique, nous, Canadiens et Canadiennes inquiets, ci-dessous soussignés, avons un message important pour vous : S’il-vous-plaît, mettez fin à cette attaque dangereuse dirigée contre notre système public de soins de santé.

En demandant d’avoir le droit de facturer, aux patients, des frais d’utilisation supplémentaires pour avoir accès aux cliniques privées à but lucratif, vous détruisez la garantie de recevoir des soins médicalement nécessaires en fonction du besoin et non de la capacité à payer. Et, en demandant que les patients aient accès à une assurance privée pour payer les frais générant des profits, vous éliminez les mesures au sein du système qui assurent que les protocoles de soins et la couverture des soins soient basés sur le besoin médical et non sur les profits.

Aujourd’hui, vous voulez une décision en Colombie-Britannique. Mais, votre contestation frappe au cœur même de la Loi canadienne sur la santé. C’est pourquoi nous nous unissons et nous nous adressons à vous maintenant, avant que cette affaire n’aille trop loin.

Vous prétendez que la création d’un deuxième système privé injectera, d’une manière ou d’une autre, davantage d’argent dans le système de soins de santé et réduira les temps d’attente. Nous vous répondons respectueusement qu’aucune preuve n’existe à cet effet. En fait, toutes les données vont dans le sens contraire. Introduire un système privé signifie des temps d’attente beaucoup plus longs pour les personnes qui ne peuvent payer.

Vous ne voulez pas l’option de vous retirer du système public (option qui existe déjà) et dispenser des soins privés. Vous voulez avoir le droit de dispenser des soins privés subventionnés par le système public. Autrement dit, le droit à la double facturation et, ainsi, ajouter un fardeau au système public avec des soins à but lucratif payés à la fois par le régime public et par les assureurs privés. Or, un deuxième système privé ne sera pas un complément au système public, il va le piller : vous irez chercher les rares ressources du système public, y compris le temps précieux des médecins, pour les amener au privé et cela dans le seul but de faire des profits.

Nous vous demandons avec instance de mettre fin à cette dangereuse fixation sur les profits et de penser plutôt aux patients, à TOUS les patients.

S’il-vous-plaît, laissez tomber cette poursuite et mettez plutôt l’accent sur les soins de santé fondés sur le besoin et non la capacité à payer.

Signé,


By submitting this form, you are consenting to receive marketing emails from: Canadian Health Coalition, 251 Bank St. Suite 212, Ottawa, ON, K2P 1X3, http://www.healthcoalition.ca. You can revoke your consent to receive emails at any time by using the SafeUnsubscribe® link, found at the bottom of every email. Emails are serviced by Constant Contact
Social Share
  • 4
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

Interagissez:

Inscrivez-vous pour recevoir notre Bulletin et aider à préserver et améliorer les soins de santé publics pour tous

Nous joindre

Coalition canadienne de la santé